Qui est Bio Suisse?

Bio Suisse est la fédération faîtière des fermes Bourgeon suisses et la propriétaire de sa marque déposée Bourgeon.

Fondée en 1981, cette fédération faîtière représente les intérêts de ses quelque 7’560 fermes agricoles et horticoles Bourgeon.  Toutes les entreprises sont régulièrement contrôlées et certifiées par des organismes indépendants en ce qui concerne le respect du Cahier des charges strict de Bio Suisse. Plus de 1’300 entreprises de transformation et de commerce ont un contrat de licence (contrat d’utilisation de la marque) avec Bio Suisse.

Les produits labelisés Bourgeon sont les garants d’une norme de production élevée et sont synonymes de goût et de plaisir.

Tâches principales de Bio Suisse

  • Représenter les intérêts des agriculteurs bio suisses
  • Ouverture et coordination du marché pour l’agriculture biologique suisse
  • Marketing et communication
  • Information et relations publiques
  • Cahier des charges: développement en continu et assurance qualité

Politique d’importation de Bio Suisse

Bio Suisse associe l’attribution du label Bourgeon aux produits importés à des conditions strictes en matière de politique commerciale, de technique et d’écologie.

Les principes:

  • En principe, les importations se limitent à ce que les producteurs Bourgeon suisses ne peuvent pas produire ou ne peuvent pas produire en quantité suffisante.
  • Les importations proviennent en priorité des pays voisins.
  • Respect du Cahier des charges de Bio Suisse
  • Aucune importation de produits frais d’outre-mer (à l’exception des produits qui ne peuvent pas être cultivés en Europe pour des raisons climatiques).
  • La transformation a lieu en Suisse lorsque cela est raisonnable et possible.
  • Pas de transports aériens
  • Contrôle strict des flux de marchandises (la traçabilité jusqu’à l’exploitation agricole ou l’entreprise de production est vérifiée pour chaque produit importé).

Peu après la création de la culture biodynamique par le Dr Rudolf Steiner (1924), des exploitations utilisant ses méthodes voient le jour en Suisse. Dans les années 1940, le Dr Hans Müller développe la culture organo-biologique et défend l’idée d’une économie durable avec des circuits fermés. En 1974, l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) voit le jour et cherche à étayer scientifiquement les observations des pionniers de l’agriculture biologique.

Les temps modernes de l’agriculture biologique commencent en 1981, lors de la fondation de l’Association Suisse des Organisations d’Agriculture Biologique (Bio Suisse). Le premier Cahier des charges commun est accepté en 1981, et la marque déposée de l’agriculture biologique certifiée, Bourgeon, est créée au même moment.

Le marché suisse du bio et l’organisation Bio Suisse connaissent ces dernières années une envolée très réjouissante. Fin 2022, quelque 17 % de toutes les exploitations agricoles suisses et plus de 90 % de toutes les entreprises biologiques suisses sont certifiées selon le Cahier des charges de Bio Suisse.  Le Bourgeon est une marque convoitée qui jouit d’une grande crédibilité et d’une notoriété considérable auprès des consommateurs suisses.

Share